Les 5 raisons d’échec des start-up et les solutions SaaS pour les combattre

Drafting-a-Shareholders-Agreement-What-is-a-deadlock--873x365

Selon l’Insee, 49.5% des start-up seraient en état de défaillance au bout de 5 ans. Un chiffre plutôt élevé mais, en sachant que les premières années de vie des entreprises se caractérisent souvent par un risque d’échec élevé, il est donc logique que ce risque soit d’autant plus important pour les start-up qui font le pari de l’innovation.

Penchons nous sur les raisons des échecs de ces maillons essentiels de l’économie capitaliste et comment mieux les combattre grâce à des logiciels de développement adaptés.

1. Un marché de niche trop petit pour un nouvel acteur

Attention au marché sur lequel vous vous lancez. Certes l’innovation est une chose mais veillez à ce qu’il y ait assez de place pour un nouveau concurrent. Segmentez bien votre cible afin de vous positionner au mieux. Des logiciels de Business Development vous aiderons à gérer votre implantation grâce à la prospection et à la segmentation préalable et à la gestion d’éventuelles affiliations.

2. Une mauvaise adaptation au marché et/ou un manque de relation client

Accroître sa clientèle est une chose, la garder en est une autre. Vous n’avez pas de problèmes pour développer votre audience ? Très bien, mais savez-vous comment garder vos clients et les inviter à consommer de nouveau ? Des outils très simples sont sur le marché afin de vous aider à fidéliser votre clientèle en vous aidant à mettre en place une relation client efficace grâce, en autre, à des newsletters, et à assurer votre veille régulièrement.

3. Un mauvais ratio prix/coûts

Imprégniez-vous du marché et comprenez ses priorités, est-ce le prix ou le produit ? Les clients associent généralement le prix à la qualité donc restez clair sur ce point pour affirmez votre positionnement. Faites des tests prix/coûts et perception de l’offre avant le lancement de cette dernière pour définir le prix optimal en concordance avec vos coûts et votre positionnement, tout en surveillant vos analytics. Veillez à votre gestion commerciale grâce à des logiciels CRM et la gestion de vos tableaux de bord.

4. Manque d’argent et d’investissements

Avant-dernière cause mais pas des moindres, celle qui fait peur à tout startupper… la gestion financière. Veillez à avoir au minimum 6 mois de cash à la banque pour assurer vos arrières. La tenue des finances est souvent fastidieuse mais grâce aux solutions en ligne de facturation, d’ERP et de comptabilité, tout devient plus simple.

5. Manque de collaboration et de communication

Entourez-vous de personnes qui vous conviennent (le CV ne fait pas tout) et CO-MMU-NI-QUER ! Le travail collaboratif est l’une des bases du travail en start-up. Munissez-vous d’outils de recrutement pour vous allier aux partenaires qui vous conviennent le mieux et d’outils collaboratifs de gestion de projets, de stockage et de partage, et de communication pour manager tout ce petit monde.

productive

Voilà, maintenant que vous connaissez les principales causes d’échecs des start-up et que nous vous avons confié des outils simples et efficaces pour les combattre, vous avez les cartes en mains pour développer votre jeune entreprise et faire baisser ces statistiques pas très glorieuses.

Violaine COUTANCES

A bientôt sur les réseaux sociaux !

128x128128x128

Pour partager cet article :

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>